Sacoches Mis à jour le 11 septembre 2023

Test – Sac à dos Decathlon Elops pour porte-bagage 25L, de bonnes idées à améliorer

Un sac à dos roll-top généreux en espace de rangement, moins en poches et organiseurs, qui cache habilement ses crochets d’attache pour porte-bagage.

Pour

  • Style moderne, confortable à porter
  • Poche principale généreuse en espace de rangement
  • Fixation bien dissimulée et facilement accessible
  • Crochets pour porte-bagage solides
  • Housse de pluie bien englobante (et voyante)

Contre

  • Aucune possibilité de sécurisation sur porte-bagage
  • Manque de poches et organiseurs supplémentaires
  • Absence d’un troisième point de fixation, même optionnel
  • Pas d’éléments réfléchissants
6

Stylé, généreux en volume de rangement, pratique à installer sur un porte-bagage, le sac à dos roll-top Decathlon Elops 25L a de très bons atouts. Surtout qu’il reste agréable à porter sur de longues périodes, même bien chargé. Dommage qu’il n’ait pas plus de poches de rangement, qu’il ne puisse être réellement sécurisé sur le porte-bagage et qu’il ne propose pas un troisième point de fixation. Il reste une option intéressante pour qui alterne marche et vélo, a besoin d’un bon espace de chargement quotidien et souhaite éviter de rouler le dos chargé.

Présentation

Parmi les nombreux accessoires pour cyclistes urbains que vend le géant français Decathlon, on trouve ce sac à dos à fermeture roll-top (rabat enroulable) d’une capacité de 25 litres, qui cache sur sa partie avant des attaches pour porte-bagage. Cela en fait, sur le papier, un compagnon idéal pour les cyclistes souhaitant transporter leurs affaires en épargnant leur dos du poids et de la sueur lorsqu’ils pédalent.

Le sac à dos Elops 25L pour porte-bagage en place à l’arrière d’un vélo © Transition Vélo

Proposé en deux coloris (vert mélèze ou gris carbone), il est conçu en tissus traité pour être déperlant et est livré avec une housse de pluie afin de devenir imperméable. Le sac à dos Elops pour porte-bagage 25 litres en vendu au prix de 69 €.

Installation et maintien

L’un des points forts de ce sac à dos 2-en-1 pour porte-bagage, c’est la discrétion de son système d’attache parfaitement dissimulé alors qu’il se trouve pourtant à l’avant du sac. Pour le découvrir, il suffit de pincer la boucle d’attache rapide afin de libérer un large rabat en tissus renforcé, qui va venir s’aimanter sur la partie inférieure du sac pour ne plus bouger.

Il suffit d’ouvrir l’avant du sac pour découvrir le système de fixation © Transition Vélo

L’opération prend littéralement 1 seconde et le sac est prêt à être clipsé sur le porte-bagage. Et lorsque l’on porte le sac sur le dos, rien ne laisse penser que des crochets spécifiques se cachent à cet endroit. Son look (réussi) est ainsi préservé.

Les deux crochets et le clip de sécurité au centre © Transition Vélo

Les crochets en question sont des Vario de la marque KLICKfix, compatibles avec les tubes de porte-bagage mesurant entre 6 et 16 mm de diamètre. Des crochets de fixation qui inspirent solidité et confiance. Ils sont d’ailleurs trouvables à l’unité pour être remplacés sur ce sac s’ils venaient malencontreusement à casser.

Le réglage de fermeté se fait à l’aide d’un tournevis cruciforme. Un système qui a l’avantage d’éviter les modifications impromptues du réglage lors des manipulations (comme ça peut être le cas avec de simples roues de serrage). Cependant, ce système a aussi l’inconvénient d’obliger à avoir un outil sur soi pour régler les crochets afin d’utiliser le sac sur un autre porte-bagage. Cela peut être le cas si on utilise régulièrement plusieurs vélos.

L’écartement des crochets est de 13 cm. Ils sont compatibles avec les tubes de 6 à 16 mm © Transition Vélo

Ces deux crochets sont complétés par un clip de sécurité à faire pivoter d’un quart de tour, permettant de s’assurer que le sac est bien en place et ne pourra pas être arraché par un voleur. Précisons que les crochets sont fixés directement sur le sac et ne disposent pas de réglette coulissante pour permettre à l’utilisateur de choisir lui-même leur écartement (qui est de 13 cm). Cela peut occasionner une incompatibilité avec certains porte-bagage, même si l’on imagine que c’est assez rare.

Signalons également l’absence d’un troisième point de fixation optionnel pour la partie inférieur du porte-bagage. C’est une attache que l’on retrouve sur certaines sacoches qui apporte une stabilité et une sécurité supplémentaire, surtout en cas de conduite sportive sur des revêtements tumultueux.

Disposer d’un troisième point de fixation sur la bas du sac, même optionnel, aurait été un plus © Transition Vélo

Le sac, bien qu’en tissus, est rendu semi-rigide par la présence de plusieurs renforts et couches de protection. Pour autant, lorsqu’il est bien chargé, il peut arriver de le sentir légèrement osciller à l’arrière de notre vélo, lors de gros freinages ou si l’on adopte une conduite assez sportive. Une sensation accentuée par le fait que l’on transporte un sac plus haut que large, seulement maintenu par sa partie supérieure, alors que par nature le contenu du sac a tendance à s’affaisser en son fond.

L’ergonomie de ce sac est plutôt bien pensée et quelques secondes suffisent en pratique à le passer de ses épaules au porte-bagage de son vélo. Attention à ne pas oublier d’attacher entre elles les deux bretelles à l’aide du clip en plastique prévu à cet effet, à faire passer à l’intérieur d’une boucle en tissus jaune.

Ne faites surtout pas comme à gauche (c’est moche et inconfortable), ce clip est prévu pour bloquer les bretelles quand on pédale © Transition Vélo

C’est essentiel pour limiter le risque de voir l’une d’elles attraper quelque chose pendant que l’on roule, ce qui est potentiellement accidentogène. Un risque qui n’est pas nul puisqu’on rappelle que le sac est fixé au vélo par l’avant. Nous n’avons – pour notre part – eu aucun souci durant nos trajets quotidiens, mais il convient de rester vigilant dès lors que l’on navigue dans un environnement urbain dense et chargé.

Le sac à dos vélo Elops, de face (mais penché) © Transition Vélo

A noter également : ce sac ne dispose d’aucune sécurité supplémentaire, qui permettrait de s’assurer qu’une personne mal intentionnée ne puisse le dérober à la hâte, lors d’un arrêt minute à la boulangerie ou au distributeur de billets, par exemple. En effet, aucune serrure ni possibilité de bloquer les crochets par un cadenas ne sont prévus, afin de l’attacher au vélo. Il faudra systématiquement prendre le sac avec soi.

Capacité et utilisation

D’une contenance de 25 litres, c’est un sac à dos plutôt spacieux que propose Decathlon. Il nous a tantôt accompagné à la piscine (avec petites palmes, planche, pull-boy, serviette, etc.), tantôt en journée de rendez-vous professionnels (ordinateur portable, chargeur, écouteurs, magazines, coupe-vent, portefeuilles, etc.), tantôt en week-end, même sans vélo (change, trousse de toilette, console portable, batterie externe, livres, ordinateur, etc.).

On peut glisser tout ça (et plus encore) dans la grande poche principale du sac © Transition Vélo

Bref, il est suffisamment généreux pour embarquer un paquet de choses au quotidien. En revanche, comme souvent avec ce type de sac à dos à rabat enroulable, il manque cruellement de petites poches et autres emplacements permettant de s’organiser. A l’intérieur, nous avons droit à une grande poche principale, un emplacement légèrement rembourré pour ordinateur portable (jusqu’à 15″) qui accueillera également quelques magazines, et une grande poche en plastique à élastique. C’est tout.

Ce manque aurait pu être comblé par la présence de poches externes, mais il faut là encore savoir se contenter du minimum : une poche latérale discrète (où l’on pourra loger clés, téléphone, porte-monnaie ou une gourde 33 ml maximum), et une poche inférieure où se cache la housse de pluie.

Le sac est donc généreux en espace mais aurait pu être encore plus pratique avec quelques poches et organiseurs supplémentaires. Cela aurait aussi permis de mieux répartir le poids des éléments transportés et, peut-être, évité les petits mouvements du sac ressentis par moments – surtout lorsqu’il est bien chargé.

La petite poche latérale, la seule accessible de l’extérieur, peut loger une gourde 33 cl (mais pas un bidon de vélo) © Transition Vélo

A noter que nous avons pu y loger un assez gros antivol U et un casque de taille moyenne, ce qui est assez pratique. Mais attention, tous les casques ne passeront pas. En effet, l’un de nos casques actuellement en test, plus volumineux, ne rentrait pas dans le sac. A la parade, on peut toujours l’attacher à l’une des quatre sangles latérales du sac, qui permettent d’ajuster son volume et d’améliorer le maintien de son contenu lorsqu’il n’est pas rempli.

La poche inférieure renferme l’indispensable housse de pluie © Transition Vélo

Enfin, pour fermer le sac, il suffit de replier le tissus de la partie haute sur lui-même en l’enroulant. Un scratch permet de maintenir le rouleau en place et une grosse boucle plastique de sécuriser cette fermeture. Boucle fixée au niveau de la poignée en tissus qui permet de porter le sac à la main.

Qualité de fabrication

Vide, nous avons pesé ce sac à dos à 1,09 kg. Nous n’avons rien trouvé à redire du côté de ses finitions et coutures, sachant qu’il est assemblé à l’aide d’un tissus 100% polyuréthane. Il profite d’une finition douce au toucher et possède des caractéristiques déperlantes en cas de faible ondée. La doublure est en polyester.

Le sac sur les épaules, avec sa fermeture à rabat enroulable sur le dessus © Transition Vélo

La fabrication du sac est sérieuse, cohérente pour un sac à dos de gamme moyenne vendu 70€. On note la présence d’une pièce plastifiée et renforcée sous le sac, qui devrait permettre de lui assurer une bonne longévité. Dommage que cette zone inférieure ne soit pas plus épaisse/rembourrée, de sorte à mieux protéger l’ordinateur ou les affaires fragiles lorsque l’on pose le sac un peu violemment au sol. Les différentes boucles ont l’air solides ainsi que les petites fermetures éclair.

Une fois sur les épaules, le sac est confortable, même bien chargé et sur des périodes assez longues. Son style moderne, son coloris dans l’air du temps, en font un sac plutôt joli à porter. Ce n’est pas toujours gagné avec les accessoires pour cyclistes, donc cela mérite d’être signalé.

On y trouve, de part et d’autre, une petite attache pour clip lumineux, auxquelles viendront se greffer une led (potentiellement clignotante) chez ceux qui veulent maximiser leur visibilité sur la route. On regrette malgré cette petite attention que de véritables zones réfléchissantes n’aient pas été intégrées sur le sac.

Nous n’avons pas été en mesure de rouler sous la pluie durant ce test. Aussi, nous avons soumis le sac à des projections d’eau puis à un jet continu. Sans sa house imperméable, il est assez résistant à l’humidité. Il faut de longues minutes pour qu’il s’imprègne, même à fort volume.

Quoi qu’il en soit, nous ne saurions trop conseiller l’utilisation de sa housse de pluie, qui va à la fois permettre de garder le sac au sec, mais aussi d’éviter de le salir. Une housse qui est un peu difficile à enfiler, mais c’est pour la bonne cause ! En effet, elle a l’avantage de parfaitement envelopper le sac grâce à son puissant élastique, ne laissant à la merci des projections d’eau qu’un petit rectangle autour des crochets d’attache.

Dès lors, par temps humide, mieux vaut l’installer : on sécurise un peu plus le contenu du sac, on est beaucoup plus visible sur la route (la housse est jaune fluo, ça aide) et on s’assure de garder le tout parfaitement propre.

Conclusion

Pour

  • Style moderne, confortable à porter
  • Poche principale généreuse en espace de rangement
  • Fixation bien dissimulée et facilement accessible
  • Crochets pour porte-bagage solides
  • Housse de pluie bien englobante (et voyante)

Contre

  • Aucune possibilité de sécurisation sur porte-bagage
  • Manque de poches et organiseurs supplémentaires
  • Absence d'un troisième point de fixation, même optionnel
  • Pas d'éléments réfléchissants

Note

6

Stylé, généreux en volume de rangement, pratique à installer sur un porte-bagage, le sac à dos roll-top Decathlon Elops 25L a de très bons atouts. Surtout qu'il reste agréable à porter sur de longues périodes, même bien chargé. Dommage qu'il n'ait pas plus de poches de rangement, qu'il ne puisse être réellement sécurisé sur le porte-bagage et qu'il ne propose pas un troisième point de fixation. Il reste une option intéressante pour qui alterne marche et vélo, a besoin d'un bon espace de chargement quotidien et souhaite éviter de rouler le dos chargé.

Installation et maintien
6
Capacité et utilisation
5
Qualité de fabrication
7

Caractéristiques

  • Prix
    69 €
  • Position sacoche
    Porte-bagage
  • Volume
    25 L
  • Antivol intégré
    Non

En banlieue parisienne, ce quadra père de 2 enfants pratique le vélo au quotidien de manière (assez) sportive, sur route et en dehors. A des envies de longues randonnées à la découverte de nouveaux paysages.