Vélos gravel électriques Publié le 9 juin 2024

Test – Cannondale Synapse Neo Allroad : un gravel électrique sans compromis

Avec son Synapse Neo Allroad, Cannondale passe un véritable cap sur le segment prisé des vélos gravel électriques. Nous l’avons testé dans sa version la plus haut de gamme et il y a de quoi se faire plaisir. Vraiment plaisir.

Pour

  • Très léger pour un VAE (14 kg environ).
  • Finitions remarquables.
  • Transmission SRAM excellente.
  • Assistance puissante, mais naturelle.
  • Personnalisation des modes d’assistance.
  • Confortable et facile à prendre en main.

Contre

  • Chargeur 2A seulement.
  • Pas de tige de selle télescopique.
  • « Seulement » 45 mm de largeur de pneu au maximum.
9

A-t-on pris du plaisir au guidon de ce Cannondale Synapse Neo Allroad 1 ? Assurément. Malgré une certaine inexpérience dans la discipline, la simplicité et l’efficacité de ce vélo gravel électrique nous ont conquis. Ce n’est pas le plus baroudeur des gravels, mais il offre un agrément de conduite de premier choix. Le Synapse Neo Allroad 1 est une formidable machine pour qui veut rouler là où ses jambes seules ne permettent pas (ou plus) d’aller.

Présentation

Cannondale est une marque américaine très largement présente dans tous les domaines du vélo. De la route au VTT en passant par l’urbain et le vélo enfant, Cannondale couvre tous les segments ou presque en musculaire comme en électrique. Elle équipe aussi bien des athlètes professionnels que le grand public.

Le Synapse Neo Allroad 1 est le plus haut de gamme des gravels électriques de Cannondale.
Le Synapse Neo Allroad 1 est le plus haut de gamme des gravels électriques de Cannondale.

Et s’il est un créneau qui a le vent en poupe dans le vélo, c’est bien le gravel. Ce mélange de vélo de route et de VTT, capable de passer presque partout (et que certains voient comme un simple dérivé du cyclocross), fait fureur. Il faut dire qu’un vélo de route, confortable et capable de prendre des chemins de traverse quand on le souhaite, c’est tentant.

Un cadre en carbone, une fourche en carbone, une tige de selle en carbone...
Un cadre en carbone, une fourche en carbone, une tige de selle en carbone…

Le Synapse Neo Allroad n’est pas le premier du genre chez Cannondale. La marque américaine proposait déjà un vélo gravel électrique avec son Topstone Neo. Toutefois, le Synapse court dans une tout autre catégorie, bien plus premium. Annoncé au printemps 2024, le Synapse Neo se décline en version route ou gravel.

Le Cannondale Synapse Neo Allroad pèse moins de 14 kg.
Le Cannondale Synapse Neo Allroad pèse moins de 14 kg.

Pour commencer, le Synapse Neo Allroad s’appuie sur un cadre et une fourche en carbone. Un matériau rigide, léger et qui filtre très bien les vibrations lorsqu’il est tressé dans cette optique. Cannondale a fait le choix évident du Bosch Performance Line SX, moteur léger de 2 kg capable de développer jusqu’à 600 W de puissance en crête et 55 Nm de couple. Un moteur pour ceux qui aiment tourner les jambes, mais qui n’ont pas ou plus la caisse pour envoyer les watts sans assistance. Ce moteur est associé à une batterie de 400 Wh, intégrée dans le tube diagonal du cadre.

Un gravel électrique chaussé par Vittoria.
Un gravel électrique chaussé par Vittoria.

Deux versions du Synapse Neo Allroad cohabitent. Nous avons testé le Allroad 1, modèle le plus haut de gamme de la famille. Ce dernier peut compter notamment sur une transmission SRAM Force AXS XPLR électronique. Une transmission à 12 vitesses associée à des freins à disque hydrauliques du même fabricant.

Une transmission électronique de premier choix SRAM AXS.
Une transmission électronique de premier choix SRAM AXS.

Le Synapse Neo Allroad 2 diffère uniquement sur le choix de la transmission et des freins. Il s’appuie sur un groupe Shimano GRX 820 à 12 vitesses, mais à commande à câble cette fois. Les freins sont aussi issus du catalogue du géant japonais. Il s’agit de modèles de la gamme GRX également.

Les deux modèles de gravels électriques Cannondale sont montés sur des roues « maison » GXD10 de 28″ (700) et chaussées de pneus Vittoria Terreno Dry de 40 mm de large Tubeless Ready.

Les prix de ces deux vélos électriques sont à la hauteur de leur fiche technique :

  • Synapse Neo Allroad 2 : 5899 €
  • Synapse Neo Allroad 1 : 6999 €

Confort

Nous ne nous ferons pas passer pour ce que nous ne sommes pas. Nous aimons le vélo, sous toutes ses formes, mais nous ne sommes pas des experts du gravel. Certains voient peut-être notre test d’un tel vélo comme donner de la confiture à des cochons. Nous, petits cochons, avons tout de même clairement pris du plaisir à rouler dans la boue avec ce très beau vélo électrique.

Un cadre carbone utilisé aussi sur la version route du Synapse Neo.
Un cadre carbone utilisé aussi sur la version route du Synapse Neo.

Chez Cannondale, on trouve généralement un grand nombre de tailles de cadres. Le Synapse Neo Allroad n’échappe pas à cette règle puisqu’il est proposé en pas moins de 5 tailles pour des cyclistes de 1,57 m à 2,05 m. De quoi contenter une large part de la population donc.

Les finitions sont forcément d'un excellent niveau.
Les finitions sont forcément d’un excellent niveau.

L’un des atouts de la motorisation Bosch Performance Line SX est sa discrétion. Le moteur s’intègre très bien au cadre au niveau du pédalier et peut aisément s’oublier au premier coup d’oeil. Évidemment, un regard averti remarquera ce léger embonpoint, tout comme le tube diagonal assez large pour un gravel, ce dernier accueillant la batterie CompactTube 400.

Un vélo aussi à l'aise sur route que sur chemin.
Un vélo aussi à l’aise sur route que sur chemin.

L’habitué du vélo de route ou du gravel musculaire ne se trouvera pas fort dépourvu en montant sur le Synapse Neo Allroad. Hormis peut-être pour une question de budget, nous nous retrouvons assez bien dans la cible qui roulerait sur ce vélo. Nous n’avons malheureusement pas le temps de nous entrainer suffisamment pour prendre du plaisir sur un modèle musculaire. Nous apprécions en revanche le confort et l’accessibilité de ce vélo et son système Bosch.

Une tige de selle en carbone pour filtrer les vibrations.
Une tige de selle en carbone pour filtrer les vibrations.

Nous avons réalisé des sorties de 20 à 80 km sur la selle Fizik Terra Argo X5 du Synapse et nous n’avons pas souffert outre mesure d’une position qui n’est pourtant pas celle à laquelle nous sommes habitués sur un vélo. La tige de selle en carbone s’occupe de filtrer une bonne partie des vibrations elle aussi.

La selle est confortable, même sur de longues sorties.
La selle est confortable, même sur de longues sorties.

Si nous arpentons régulièrement les chemins et sentiers du sud du Vaucluse, c’est généralement sur un VTT tout suspendu. Un autre niveau de confort, donc. Mais nous avons été agréablement surpris par ce point justement, sur un vélo qui ne peut compter que sur ses pneus pour amortir les chocs et cahots du trajet.

Les pneus Vittoria Terreno Dry en 40 mm de section.
Les pneus Vittoria Terreno Dry en 40 mm de section.

Sur les routes secondaires, parfois en bien mauvais état, on ne cherche pas à tout prix à éviter la moindre craquelure de l’asphalte. Surtout que le montage en pneus tubeless, sans chambre à air, autorise à descendre assez bas en pression pour maximiser l’amorti et l’adhérence. Une adhérence que certains fuient peut-être en quête de rendement, mais ici, le moteur compense.

La fourche en carbone, elle aussi.
La fourche en carbone, elle aussi.

Tout ça donne rapidement envie de quitter le bitume pour des pistes plus adaptées au gravel. Sur les DFCI bien damées ou les chemins plutôt lisses, le Synapse Neo Allroad avance sans problème et dans un confort de très bon niveau.

Un poste de pilotage sur lequel on trouve facilement ses marques.
Un poste de pilotage sur lequel on trouve facilement ses marques.

Le cintre surmonté de cocottes est recouvert d’un ruban accrocheur et confortable. Une guidoline qui ne fait pas transpirer les mains et dont la texture est agréable, même sans porter de gants.

Le ruban de cintre est accrocheur et confortable.
Le ruban de cintre est accrocheur et confortable.

Performances

Ce moteur Bosch Performance Line SX ne cesse de nous combler, quel que soit le vélo sur lequel nous le croisons. Pour rappel, cette motorisation centrale légère (2 kg pour le bloc moteur) est efficace à haute cadence de pédalage. Une cadence entre 80 et 90 tr/min donne généralement un meilleur rendement, ce qui s’apparente beaucoup à la sensation d’un vélo sans assistance.

Le moteur Bosch Performance Line SX est bien intégré.
Le moteur Bosch Performance Line SX est bien intégré.

Le moteur parfait pour un vélo électrique comme le Cannondale Synapse Neo Allroad, donc. Sur sa selle, on se sent presque comme un grand champion. En étant bien en cadence au pédalage, le gravel américain grimpe vite et bien. Il faut dire que le couple du moteur Bosch a beau n’être que de 55 Nm, sa puissance peut grimper à 600 W en crête.

Un moteur qui aime le pédalage en cadence.
Un moteur qui aime le pédalage en cadence.

Ainsi, même dans les montées bien marquées, nous avons réussi à grimper à des allures de l’ordre de 22 à 26 km/h. Des zones où, avec un vélo électrique au profil différent, certes, mais équipé d’un moteur Bosch Performance Line CX, nous ne dépassons pas habituellement les 18 à 22 km/h. Le Perf SX est un moteur plus rouleur, car il oppose moins de friction qu’un CX.

L'intégration très réussie de toute la motorisation Bosch.
L’intégration très réussie de toute la motorisation Bosch.

En revanche, la friction ne disparait pas totalement non plus. Sur le plat, le Synapse Neo Allroad s’emmène très facilement à 25-27 km/h, limite à laquelle l’assistance se coupe. En fonction du mode d’assistance choisi, on atteint plus ou moins vite cette limite. Mais pour rouler au-delà de l’assistance, donc à 28 km/h au moins, il va falloir s’employer un peu plus. Cela reste possible de maintenir une vitesse qui n’utilise pas ou très peu l’assistance sur le plat.

L’une des grandes réussites de Bosch avec cette motorisation, c’est que la coupure ou la remise en marche de l’assistance dans cette zone des 25 à 28 km/h se fait de manière parfaitement transparente. Aucun à-coup n’est à déplorer, l’assistance est très fluide de ce point de vue.

Un écran Kiox 300 qui regorge d'informations.
Un écran Kiox 300 qui regorge d’informations.

Par défaut, le Cannondale Synapse Neo Allroad dispose de 4 modes d’assistance : Eco, Tour+, Sport et Turbo. Les deux premiers modes s’envisagent tout à fait pour rouler sur des parcours assez plats et pour affronter des côtes moyennes en utilisant correctement la force de ses jambes. Pour passer toutes les côtes ou presque, le mode Sport fait des merveilles. Le mode Turbo enfin, donne véritablement des ailes. Il permet d’effectuer des reprises et des accélérations très rapides. Il peut même se montrer parfois un peu trop fougueux à notre goût, surtout sur les chemins et sentiers.

Le pilotage de l'assistance s'opère depuis cette mini Remote.
Le pilotage de l’assistance s’opère depuis cette mini Remote.

La puissance dégagée par le moteur étant importante, surtout à haute cadence, on peut parfois se sentir propulsé un peu vite. De notre côté, nous avons roulé majoritairement en mode Tour+ et Sport, pour conserver un maximum de contrôle sur notre monture, surtout dans des passages un peu techniques.

Un vélo gravel taillé pour les pistes, même un peu accidentées.
Un vélo gravel taillé pour les pistes, même un peu accidentées.

Car c’est évidemment hors de l’asphalte que nous avons souhaité emmener ce gravel électrique Cannondale. Sur les sentiers du Luberon et des Monts du Vaucluse, les pierres s’invitent rapidement. Dans ces conditions un peu plus difficiles, le confort du cycliste passe par la précision de son pilotage et sa flexibilité sur le vélo.

La transmission SRAM Force AXS électronique.
La transmission SRAM Force AXS électronique.

En amateur de VTT, nous avons pu regretter l’absence de tige de selle télescopique pour un maximum de liberté de mouvement. Mais le Synapse Neo Allroad reste un bon rouleur plus qu’un grand descendeur. Ses pneus de 40 mm de large Vittoria Terreno Dry ne sont pas ce qui se fait de plus large sur un marché du gravel qui tend de plus en plus vers ce qu’était le VTT des années 90.

Sur des chemins un peu sablonneux, même avec une pression basse dans les pneus tubeless, nous avons parfois trouvé un petit manque de grip. Il faut alors surtout bien adapter l’assistance à ce que l’on affronte. Il vaut mieux parfois privilégier un mode moins puissant, mais plus en contrôle, pour garder une bonne motricité.

Dans les parties un peu cahoteuses, la légèreté du vélo électrique de Cannondale (13,8 kg) le rend facile à manoeuvrer. On lève facilement la roue avant de quelques centimètres pour éviter le choc avec une racine ou passer un trou sur le chemin.

S’il est un point que nous avons particulièrement apprécié au guidon du Cannondale Synapse Neo Allroad 1, c’est sa transmission. Un groupe qui repose sur un dérailleur SRAM Force AXS XPLR à 12 vitesses qui fait des merveilles. Il faut dire que ce système électronique qui profite d’une transmission sans fil entre les manettes et le dérailleur offre une prestation de haute volée.

Un dérailleur 12 vitesses très plaisant à utiliser.
Un dérailleur 12 vitesses très plaisant à utiliser.

On ne peut qu’apprécier la fluidité et surtout la rapidité des changements de vitesse sur une cassette 10-44T bien étagée pour le programme du vélo. Un appui bref sur la manette est retransmis instantanément par le dérailleur. Ce dernier encaisse en outre très bien les changements, même sous une certaine contrainte.

La réactivité des manettes SRAM est excellente.
La réactivité des manettes SRAM est excellente.

Résultat, on ne se retrouve jamais pris au piège d’un mauvais braquet. On peut également remonter plusieurs pignons à la fois en restant appuyé sur la manette SRAM. Un véritable atout pour un dynamisme sans faille.

Les cocottes offrent une excellente prise en main.
Les cocottes offrent une excellente prise en main.

Et ceux qui s’inquiètent d’avoir à recharger les batteries de leur dérailleur et leurs manettes sont immédiatement rassurés : l’alimentation du système repose sur la batterie du vélo. Revers de la médaille, lorsque le vélo est éteint, les vitesses ne peuvent plus être changées. Une réserve de secours est tout de même pensée pour les cas où l’on viendrait à bout de la capacité de la batterie du vélo, pour assurer encore plusieurs dizaines de changements de vitesses et arriver à bon port.

Pas de problème de batterie : le tout est relié à la batterie du vélo.
Pas de problème de batterie : le tout est relié à la batterie du vélo.

Pour parachever cet excellent comportement, le Synapse Neo Allroad adopte des freins à disque hydrauliques SRAM Force AXS (disques de 160 mm). Des freins qui offrent mordant et précision. Exactement ce qu’on attend d’un vélo gravel électrique de cette trempe.

Des freins à disque hydrauliques SRAM précis et puissants.
Des freins à disque hydrauliques SRAM précis et puissants.

Equipement

Forcément, en bon vélo sportif, le Cannondale Synapse Neo Allroad ne profite de quasiment aucun équipement. Néanmoins, la marque américaine ne rejette pas l’idée et propose même des oeillets de fixation pour garde-boue et porte-bagage. Le Neo Allroad pourrait alors se transformer en machine de vélotaf. Mieux vaudra être certain de pouvoir stationner son vélo en sécurité arrivé au travail. On se voit mal laisser dormir ce beau bébé en carbone dehors !

Le bouton qui permet d'allumer l'assistance du Synapse Neo Allroad.
Le bouton qui permet d’allumer l’assistance du Synapse Neo Allroad.

Le Synapse Neo Allroad profite du Système Intelligent de Bosch, piloté depuis un écran Kiox 300 et une mini Remote. Cette dernière fonctionne sans fil, on pourra la placer du côté de la potence que l’on souhaite. Si jamais la pile de la mini Remote venait à lâcher, le contrôle de l’ensemble peut toujours se faire via les deux boutons présents directement sur le tube supérieur du cadre.

On retrouve également à cet endroit des LED qui indiquent le niveau de batterie et le mode d’assistance choisi. Libre donc au cycliste d’utiliser l’afficheur de Bosch ou son propre compteur. Le tout peut évidemment être piloté par un smartphone via l’application Flow de l’équipementier allemand.

Captures d'écran de l'application Bosch Flow.
Captures d’écran de l’application Bosch Flow.

Via cette app, disponible pour les téléphones iOS et Android, Bosch propose de nombreuses fonctionnalités. On va pouvoir adapter les différents panneaux de l’écran à notre goût, pour combiner les informations qui nous sont précieuses notamment. L’application donne également des informations sur l’état des composants, les possibles mises à jour et d’éventuels besoins d’entretien.

Mais Flow ouvre également la possibilité de paramétrer finement son assistance électrique. Que l’on souhaite simplement ajuster le comportement de l’un des modes déjà présent ou en ajouter d’autres, les possibilités sont grandes. On pourra aussi tout à fait ne pas se soucier de tout cela et faire confiance aux choix de Cannondale en matière de programmation du moteur.

Captures d'écran de l'application SRAM.
Captures d’écran de l’application SRAM.

Une personnalisation qui s’ouvre également à la transmission SRAM, via l’application de l’équipementier. Avec cette app, il est possible de choisir le fonctionnement des manettes : quel côté pour monter ou descendre ainsi que le résultat d’un appui long.

Autonomie

Mesurer l’autonomie d’un vélo électrique comme ce Synapse Neo Allroad n’est pas évident. Nous cherchons donc à obtenir une valeur minimale en faisant travailler le moteur au maximum dans le mode d’assistance le plus élevé. En Turbo, nous avons pu parcourir un peu plus de 40 km sur un parcours légèrement vallonné (600 m de dénivelé positif environ). Une valeur atteinte par un cycliste de 65 kg qui sera forcément moins élevée pour un pilote plus lourd et dans le cas d’un trajet à plus fort dénivelé.

Un vélo gravel qui va rouler facilement au delà de son assistance sur le plat.
Un vélo gravel qui va rouler facilement au-delà de son assistance sur le plat.

Mais le Cannondale Synapse Neo Allroad n’exige pas forcément de rouler tout le temps en mode Turbo. Nous avons pu réaliser un trajet de 43 km (1140 m de D+) à une allure moyenne de 25,9 km/h, en alternant les modes Tour+ et Sport. À notre arrivée à destination, il nous restait encore 19 % de batterie. Les 50 km à 1200 m de D+ sont envisageables pour un cycliste de 65 kg, donc.

Des sorties de 40 à 100 km sur une seule charge en fonction du dénivelé.
Des sorties de 40 à 100 km sur une seule charge en fonction du dénivelé.

Sur des parcours plus plats, le gravel de Cannondale roulant facilement au-delà de son assistance, les distances peuvent s’allonger. Ce type de vélo offre la possibilité d’envisager des sorties que l’on n’aurait pas l’endurance d’affronter sans assistance ou alors de suivre un groupe qui roule à une allure plus élevée que ce dont on est capable.

Le port de charge est directement sur le vélo.
Le port de charge est directement sur le vélo.

On peut regretter que Cannondale ne fournisse qu’un chargeur 2A avec son vélo gravel. Pour une machine à 7000 €, l’économie d’un chargeur 4A, bien plus rapide, fait un peu pingre. Nous avons compté environ 5h45 pour remplir la batterie qui avait été vidée presque intégralement avec le chargeur fourni. Un temps que l’on pourrait presque diviser par deux avec le chargeur 4A.

Conclusion

Pour

  • Très léger pour un VAE (14 kg environ).
  • Finitions remarquables.
  • Transmission SRAM excellente.
  • Assistance puissante, mais naturelle.
  • Personnalisation des modes d'assistance.
  • Confortable et facile à prendre en main.

Contre

  • Chargeur 2A seulement.
  • Pas de tige de selle télescopique.
  • "Seulement" 45 mm de largeur de pneu au maximum.

Note

9

A-t-on pris du plaisir au guidon de ce Cannondale Synapse Neo Allroad 1 ? Assurément. Malgré une certaine inexpérience dans la discipline, la simplicité et l'efficacité de ce vélo gravel électrique nous ont conquis. Ce n'est pas le plus baroudeur des gravels, mais il offre un agrément de conduite de premier choix. Le Synapse Neo Allroad 1 est une formidable machine pour qui veut rouler là où ses jambes seules ne permettent pas (ou plus) d'aller.

Confort
7.5
Performances
9.5
Equipement
6.5
Autonomie
8.5

Caractéristiques

  • Prix
    6999 €
  • Cadre

    Synapse Neo Carbon

  • Matériau cadre
    Carbone
  • Fourche

    Synapse Neo Carbon

  • Position moteur
    Central (pédalier)
  • Moteur
    Bosch Performance Line SX
  • Couple moteur
    55 Nm
  • Ecran
    Bosch Kiox 300
  • Capacité batterie
    400 Wh
  • Diamètre de roue
    28" (700)
  • Diamètre roue arrière
    28" (700)
  • Pneus

    Vittoria Terreno Dry 700x40C

  • Jantes

    Cannondale GXD10

  • Moyeu

    (F) Formula sealed cartridge bearing, 12x110mm thru-axle / (R) Formula sealed cartridge bearing 12x148mm thru-axle

  • Type de freins
    Disque hydrauliques
  • Freins

    SRAM Force AXS

  • Plateaux

    FSA Bosch E-Bike, SRAM Direct Mount, 38T

  • Vitesses
    12
  • Dérailleur arrière

    SRAM Force AXS XPLR

  • Cassette

    SRAM XG-1271 XPLR, 10-44 12 vitesses

  • Levier de vitesses

    SRAM Force eTap AXS

  • Tige de selle

    Cannondale 2, UD Carbon, 27.2x350mm (XS-S), 400mm (M-XL)

  • Tige de selle suspendue
    Non
  • Selle

    Fizik Terra Argo X5,

  • Guidon

    Butted 6061 alloy, 20 deg flare drop

  • Potence

    Cannondale C1 Conceal

  • Poignée

    Fabric Knurl tape, 3mm

  • Garde-boue
    Non
  • Antivol de cadre
    Non
  • Porte-bagage
    Non

Journaliste à vélo, expatrié dans le Luberon. Persuadé d'être un sniper de l'humour, qui ne rate jamais sa cible.


Articles similaires