Vélos trekking électriques

Rockrider E-ACTV 900 : le moteur à variation continue Owuru sur un vélo de trekking

Sur l’Eurobike 2024 de Francfort nous avons pu prendre le guidon du Rockrider E-ACTV 900. Un vélo qui marque l’arrivée du fameux moteur Owuru sans vitesse sur un VTC.

En bref :

  • Le Rockrider E-ACTV 900 marque l’arrivée de la motorisation Owuru sur un VTC plus polyvalent que le vélo de ville LD 920 E.
  • Ce vélo bénéficie de quelques ajustements du côté des équipements et des équipements, tandis que le moteur en lui même a été légèrement remanié pour réduire ses vibrations intempestives.
  • L’E-ACTV 900 devrait sortir d’ici à la fin de l’année à un tarif avoisinant les 2500 €.

Le moteur Owuru a beaucoup fait parler de lui lors de la sortie du Btwin LD 920 E, vélo de ville automatique de Decathlon évidemment testé par nos soins. Développé par la startup belge E2Drive, ce moteur à variation continue était attendu sur d’autres types de vélos et c’est sur l’Eurobike 2024, à Francfort, que nous l’avons découvert sur le Rockrider E-ACTV 900.

Comme vous le savez peut-être, Decathlon a récemment décidé de réorganiser ses gammes de vélos autour de quelques marques fortes (Btwin, Van Rysel, Rockrider). Les vélos tout chemin (VTC), également appelés vélos de trekking, sont dorénavant brandés Rockrider et non plus Riverside. Raison pour laquelle l’E-ACTV 900 tombe dans le giron de la marque VTT de Decathlon.

Un moteur toujours aussi plaisant

Il s’agit d’un vélo décliné en cadre ouvert ou fermé en aluminium, monté de roues 28″ chaussées de pneus Decathlon Road Protect+ adaptés aux chemins. Le moteur Owuru y trouve sa place au niveau du pédalier et, comme sur le LD 920 E, il est associé à une transmission à chaîne. Il n’y a pas de vitesse mais un développement qui s’adapte automatiquement aux besoins du cycliste en fonction du terrain et des difficultés grâce au système à variation continue intégré au moteur. Il suffit alors de régler la cadence cible de pédalage entre 40 et 90 tours/minute et de laisser le vélo tout faire tout seul.

Sans surprise, ce moteur s’est montré une fois de plus très convaincant sur ce Rockrider E-ACTV 900. Pêchu, il délivre une puissance linéaire, se montrant très volontaire au démarrage ou à la relance et parvenant à emmener le vélo à 27 km/h en quelques tours de pédales seulement. Ses 65 Nm de couple constants emmènent sans mal le vélo et l’on devine qu’il en sera de même chargé de quelques sacoches et bagages.

E2Drive nous indique avoir fait évoluer très légèrement ce moteur pour corriger certains de ses défauts de jeunesse, notamment une tendance à vibrer un peu à certains seuils de fonctionnement. Cela ne nous avait pas gêné outre mesure sur le LD 920 E.

Un moteur Owuru ici associé à une batterie de 694 Wh. Une capacité quasiment égale à celle trouvée sur le LD 920 E. On devrait donc disposer d’une autonomie minimale de 70/80 km, qu’il sera possible de bonifier en utilisant les modes d’assistance plus légers que le mode Turbo particulièrement grisant.

Un écran retravaillé

En parlant de modes d’assistance, signalons que Decathlon a fait évoluer sa petite commande moteur installée sur la gauche du cintre mais aussi son afficheur déporté en regard de la potence sur cet E-ACTV 900. Toujours en couleur et assez lisible en extérieur, cet écran bénéficie d’une mise à jour logicielle ce qui lui permet – par exemple – d’afficher plusieurs informations intéressantes sur une même « page ». Pas mal. Quant à la commande, elle a perdu son petit joystick au profit de deux nouveaux boutons installés juste sous l’écran. Cela n’empêche pas le système d’être toujours aussi simple et instinctif à utiliser.

Pour le reste, le Rockrider E-ACTV 900 est un vélo tout équipé, avec porte-bagages à la norme 27 kg présentant une compatibilité avec la fixation rapide MIK HD. Il est doté de base d’une béquille arrière, de garde-boues et de poignées ergonomiques en liège avec des bar-ends. Son éclairage avant profite d’une intégration plus travaillée que sur l’E-ACTV 500 (un VTC équipé d’un moteur Yamaha). Son freinage est toujours confié à des freins hydrauliques Tektro.

Enfin, la fourche suspendue offre un petit débattement de 60 mm et présente – surtout – un système de réglage de sa dureté intéressant : on module son comportement en fonction de son poids en tournant la molette. Pas sûr que cela soit très précis et il conviendra tout de même de vérifier que le rebond obtenu est conforme à ses attentes, mais cela a le mérite d’être facile et ludique.

Un vélo plus polyvalent

C’est, à ce titre, un vélo polyvalent qui pourra être un bon compagnon de vélotaf mais également une monture électrique agréable pour les balades du week-end. Il est en effet intéressant de voir débarquer cette motorisation Owuru à variation continue débarquer sur un vélo au profil plus confortable que le vélo de ville Btwin LD 920 E entièrement rigide. Dommage néanmoins que Decathlon ne daigne toujours pas proposer d’option tige de selle suspendue sur ses vélos.

Reste la question de la commercialisation et du prix. Sur le stand Owuru, on nous indique que le vélo arrivera dans les prochains mois sur le marché allemand, et sans doute en France également. L’E-ACTV 500 étant vendu 2000 € et le Btwin LD 920 E ayant vu son prix revu à 2500 €, on peut tabler sur un tarif de lancement autour des 2500 € également, à moins que Decathlon n’applique une légère surcote justifiée par la nouveauté et la présence d’une fourche suspendue.

  • Publié le 4 juillet 2024

En banlieue parisienne, ce quadra père de 2 enfants pratique le vélo au quotidien de manière (assez) sportive, sur route et en dehors. A des envies de longues randonnées à la découverte de nouveaux paysages.

Les commentaires sont fermés.