Casques Publié le 13 février 2024

Test – Electra Go! Mips : un casque urbain sobre et basique

Electra propose un casque Go! pensé pour la pratique du vélo en ville. Simple dans son approche, il profite tout de même de la technologie Mips et de quelques atouts.

Pour

  • Sobre et discret.
  • Boucle magnétique.
  • Serrage précis.
  • Léger.
  • Casque bien enveloppant et protecteur.

Contre

  • Pas d’éclairage intégré.
  • Pas de protection contre la pluie.
  • Un peu trop basique.
6

Discret, sobre et léger, le casque vélo Electra Go! Mips sait se faire oublier. Agréable à porter, il manque un peu de fonctionnalités à notre goût pour une utilisation en ville (visière, protection pluie, éclairage…). Protecteur et englobant, l’Electra Go! risque de tenir chaud l’été, mais se montre très bon pour les températures plus fraiches.

Présentation

Electra est une marque appartenant au groupe Trek. Elle s’affiche comme la branche la plus urbaine du groupe et propose aussi bien des vélos que des accessoires et équipements pour cyclistes.

Le casque Go! Mips est un modèle assez simple qui s’appuie, comme son nom l’indique, sur la technologie Mips. Il est proposé en 7 coloris, plus ou moins discrets, et 3 tailles : S (48-54 cm), M (55-58 cm) et L (59-61 cm). Il est en outre certifié NTA 8776, norme non exploitée en France, mais qui assure, aux Pays-Bas, une homologation pour les vélos électriques et speedbikes. Le casque vélo Electra Go! Mips est commercialisé à 120 €.

Construction et ergonomie

Avec le Go!, Electra propose un casque assez discret et plutôt sobre. Il n’est cependant pas aussi austère qu’un casque bol, puisqu’il profite d’ouvertures et de lignes légèrement plus profilées. Dans le coloris blanc que nous avons testé, l’Electra Go! n’est pas le plus flamboyant des casques.

Sa finition brillante ne plaira pas à tous. L’esprit de ce casque tient plus dans sa compétence à protéger efficacement (nous y reviendrons), avec un aspect très enveloppant. Le casque descend en effet assez bas à l’arrière du crâne et sur les tempes. Un point qui pourra gêner certains porteurs de lunettes. Nos lunettes de soleil à branches assez épaisses se marient mal avec ce casque.

Comme beaucoup de casques de vélo désormais, la coque externe est moulée sur la coque en polystyrène interne. Cela limite le volume global du casque, pour minimiser l’effet « champignon » qui pourrait déplaire d’un point de vue purement esthétique.

Annoncé à 360 grammes en taille M, nous l’avons de notre côté pesé à seulement 335 g. Un poids très contenu qui le rend particulièrement agréable à porter. Le Go! Mips s’oublie totalement. Avec notre tour de tête de 58 cm, nous ne nous sommes pas sentis à l’étroit dans la taille M. Toutefois, cela nous laisse peu de place pour l’ajout d’un éventuel bonnet pour l’hiver.

L’intérieur du casque est tapissé par la surcouche Mips et par des coussinets particulièrement épais. Un véritable atout pour le confort là encore. Ces coussinets sont détachables pour être lavés et se repositionnent facilement grâce à un scratch.

L’ajustement du casque se fait à l’aide d’un système Boa. Ce dernier repose sur une molette que l’on sert pour maintenir le crâne et effectuer un serrage dans plusieurs directions. Un système précis et efficace. Ce mécanisme laisse un espace suffisant pour faire passer une queue de cheval.

L’ajustement de la sangle jugulaire se fait très simplement. Des boucles permettent d’ajuster le Y autour des oreilles. La fixation de la sangle sous le menton se fait grâce à un système magnétique Fidlock. Là encore, très pratique à utiliser et efficace. Dommage que rien ne soit prévu pour rendre le contact entre la peau et la sangle plus agréable.

Nous avons roulé avec ce casque principalement par temps froid, entre -5 °C et 15 °C. L’Electra Go! s’est montré efficace pour protéger la tête du froid, sans craindre la surchauffe pour autant. Les 5 aérations placées sur le dessus du casque nous paraissent en revanche moins adaptées aux conditions estivales. L’absence d’ouvertures à l’avant du casque limite les entrées d’eau, certes, mais également l’entrée d’air, malheureusement pour les cas où l’on aurait bien besoin de se rafraichir le cuir chevelu.

Sécurité

Le casque de vélo Electra Go! Mips est conforme aux exigences de la réglementation européenne CE EN1078. Comme évoqué plus haut, il répond également à la norme néerlandaise NTA 8776. Cette dernière n’a pas de fondement légal en France, mais elle garantit aux Pays-Bas une homologation pour les vélos électriques (25 km/h) et les speedbikes (45 km/h). Un gage de sécurité en plus, donc.

La technologie Mips assure pour sa part une meilleure protection face aux chocs obliques. Cette couche supplémentaire permet au crâne de glisser dans le casque pour mieux absorber certains chocs.

Conclusion

Pour

  • Sobre et discret.
  • Boucle magnétique.
  • Serrage précis.
  • Léger.
  • Casque bien enveloppant et protecteur.

Contre

  • Pas d'éclairage intégré.
  • Pas de protection contre la pluie.
  • Un peu trop basique.

Note

6

Discret, sobre et léger, le casque vélo Electra Go! Mips sait se faire oublier. Agréable à porter, il manque un peu de fonctionnalités à notre goût pour une utilisation en ville (visière, protection pluie, éclairage...). Protecteur et englobant, l'Electra Go! risque de tenir chaud l'été, mais se montre très bon pour les températures plus fraiches.

Construction et ergonomie
6
Sécurité
7

Caractéristiques

  • Prix
    119.95 €
  • Pratique
    Urbain
  • Technologie de protection
    MIPS
  • Nombre d'aérations
    5
  • Filet anti-moustiques
    Non
  • Tailles casque
    S (48-55)
    M (55-58)
    L (59-61)
  • Type de fermeture
    Magnétique
  • Feu arrière casque
    Non
  • Poids (g)
    370 g

Journaliste à vélo, expatrié dans le Luberon. Persuadé d'être un sniper de l'humour, qui ne rate jamais sa cible.