Vélos cargos électriques

Nakamura Crossover Longtail, un concurrent direct pour le Decathlon R500 Electrique

Intersport commercialisera dès le mois de décembre un vélo cargo longtail taillé pour le transport au quotidien, au prix de 2999€. Un sérieux concurrent sur le marché si l’on en croit ses capacités et sa fiche technique.

En bref :

  • Intersport débarque sur le créneau du vélo cargo longtail avec un modèle utilitaire allongé sur l’arrière présentant une charge utile de 170 kg
  • Bien équipé, disposant d’un puissant moteur pédalier développant jusqu’à 100 Nm de couple, le vélo affiche une autonomie maximale de 120 km
  • Le Nakamura Crossover Longtail sera disponible en décembre au prix de 2999€

Sur le segment en forte croissance du vélo cargo, les longtails (à chargement arrière) s’opposent aux biporteurs (à chargement avant). Et si Decathlon vient de présenter son futur F900E équipé d’une grosse caisse à l’avant, c’est l’incontournable R500 Electrique de l’enseigne que va venir concurrencer un nouveau vélo vendu par Intersport : le Nakamura Crossover Longtail.

Nous venons de le découvrir à l’occasion d’un événement organisé par Intersport, qui n’en finit plus de développer l’offre de Nakamura sur tous les segments du marché du vélo, du VTT au gravel, en passant par les vélos urbains pensés pour les trajets quotidiens, tels que le E-CrossCity.

Une plateforme de chargement polyvalente

Ici, les familles sont clairement en ligne de mire, avec un vélo pensé pour pouvoir transporter ses courses mais également jusqu’à deux personnes à l’arrière. Les configurations possibles sont multiples pour accepter 2 adultes, 2 sièges enfants, 1 passager et 1 enfant, etc., à condition de respecter la consigne de chargement de ce porte-bagage arrière : jusqu’à 80 kg de capacité (et environ 210 kg au total avec le pilote et le poids du vélo qui est de 40 kg).

Intersport fournit de série les petites assises, les barres de maintien et les repose-pieds, seul le siège baquet pour enfant sera à acheter à part. Le porte-bagage est compatible avec la norme de fixation MIK et un panier avant permet, en outre, d’ajouter 10 kg de capacité de transport.

Contrairement au R500 Electrique de Decathlon qui fait le choix d’une roue 26″ à l’avant et 20″ à l’arrière, on a ici un Nakamura Crossover Longtail qui se tient un peu plus haut avec une roue 27,5″ à l’avant et 24″ à l’arrière.

Souvent, les fabricants optent pour de plus petits diamètres afin de réduire le centre de gravité de ces gros vélos lourds et imposants, afin d’améliorer leur stabilité, mais Intersport privilégie une approche un peu différente, et mise sur des pneus de grosse section pour améliorer le confort et l’assise (les pneumatiques ont des sections de 2,8″ à l’avant, 2,4″ à l’arrière). Selon la marque, ce choix facilite le franchissement des petits obstacles du quotidien, à commencer par les trottoirs.

Fourche suspendue et tige de selle télescopique

Le confort est aussi amélioré par la présence d’une fourche de 120 mm de débattement à l’avant, fonctionnant à ressort et cartouche hydraulique, ce qui permet de régler sa dureté grâce à la pression. Fourche qui peut être également bloquée pour améliorer le roulage sur le plat. Autre atout : le vélo est équipé d’une tige de selle télescopique de 120 mm, qui va permettre de régler la hauteur de selle de manière très simple et dynamique.

On va ainsi pouvoir plus facilement s’échanger le vélo au sein d’une même famille, mais également poser les pieds à plat au feu rouge tout en retrouvant une position plus adaptée au pédalage une fois lancé.

Bien sûr, pour accompagner l’effort du cycliste sur un tel vélo, on s’attend à disposer d’une assistance électrique puissante. Elle est ici confiée à un moteur Naka E-Power Max installé dans le pédalier et développant un couple maximal de 100 Nm. De quoi, effectivement, pousser le cycliste au démarrage ou lors des relances, mais aussi lui permettre de franchir sans difficulté les grosses montées même bien chargé.

Ce moteur n’a pas été développé par Intersport mais est un modèle Ananda qui a été personnalisé pour ce vélo.

Coup de boost et jusqu’à 120 km d’autonomie

Il est associé à deux batteries : une batterie principale d’une capacité de 520 Wh et une batterie secondaire de 250 Wh. Cela donne une capacité totale de 770 Wh, pour une autonomie maximale de 120 km, que les responsables de la marque estime plutôt aux alentours de 70 km en utilisation réelle avec un vélo chargé.

La batterie principale va pouvoir être chargée à 80% en 2h30 grâce à un chargeur 4A, la seconde à 100% en moins de 2h. De base, le moteur va aller puiser son énergie dans la batterie la plus chargée des deux, avant de les vider simultanément une fois qu’elles ont atteint le même niveau.

Notons la présence de plusieurs modes d’assistance plus ou moins puissants, mais aussi d’un mode « Smart » qui va intelligemment s’adapter au terrain pour trouver un bon compromis entre performances et autonomie. Il va pour cela exploiter des données issues de capteurs de puissance et de fréquence de pédalage.

Autre particularité, le bouton « Walk » présent sur la télécommande ne permet pas seulement d’activer le mode marche aidant à pousser le vélo lorsque l’on en est descendu. En effet, pendant que l’on pédale, on va pouvoir appuyer dessus pour bénéficier d’un coup de boost au démarrage (« Max Power »), plus puissant que celui du mode d’assistance le plus élevé.

2999€, un positionnement assez classique

Aller vite, c’est bien. Pouvoir freiner et s’arrêter en sécurité, c’est mieux. Surtout avec un gros vélo bien chargé. Sur ce point, Intersport fait confiance à des freins à disque hydrauliques Shimano MT500 à quatre pistons, équivalents aux Deore quatre pistons, associés à un disque de 200 mm à l’avant et 180 mm à l’arrière.

La transmission est, elle, confiée à une chaîne associée à un dérailleurs 9 vitesses spécifique pour les vélos à assistance électrique. Quant à la direction, elle a été spécifiquement travaillée pour éviter le guidonnage. Il s’agit d’un jeu de direction CaneCreek Viscoset, qui rend la direction un poil plus dure mais permet, aussi, de gagner en stabilité et en précision.

Pour finir sur ce Nakamura Crossover Longtail qui sera commercialisé à partir du mois de décembre au prix de 2999€ (300€ de plus que n’est actuellement vendu le Decathlon R500 Electrique, en promo à 2699€), signalons la possibilité de le stocker à la verticale en utilisant la barre de maintien arrière comme socle, ce qui permet de gagner en surface occupée dans le garage ou la cave. Sinon, une double béquille centrale très résistante est aussi de la partie.

Nous avons évidemment hâte de pouvoir essayer de vélo en conditions réelles pour voir comment il se comporte. Il est en tout cas très agréable de voir que l’offre se diversifie en vélos cargo pour le quotidien dans une optique famille, répondant à une demande de plus en plus forte pour les gros vélos électriques utilitaires qui peuvent, dans certains cas, remplacer une petite voiture.

  • Mis à jour le 5 janvier 2024

En banlieue parisienne, ce quadra père de 2 enfants pratique le vélo au quotidien de manière (assez) sportive, sur route et en dehors. A des envies de longues randonnées à la découverte de nouveaux paysages.

Les commentaires sont fermés.